C’est une médecine des TMS = troubles musculo-squelettiques

La spécificité de la médecine manuelle Marsman est qu’elle est basée sur la prise en compte de la manière de fonctionner d’un individu par rapport a ses contraintes particulières de travail, de sport, ou de loisir.


Tout le monde a eu dans sa vie une expérience qui perturbe lʼéquilibre normal: un lumbago, un torticolis, une chute ou une douleur suite a un travail répétitif dans une posture inconfortable. C’est une pathologie momentanée mais si elle se répète régulièrement il devient indispensable de réfléchir de manière approfondi sur la manière de le traiter c’est ce que propose La médecine Marsman


Le corps crée une compensation afin de continuer à bouger sans trop de douleur. Il arrive que malgré la guérison de la pathologie initiale la perturbation du schéma de fonctionnement de lʼindividu reste.

Cette technique est particulièrement indiquée pour les troubles musculo-squelettiques chroniques:
c’est à dire:
- les douleurs du cou brutales ou persistantes.
- les douleurs du dos brutales ou persistantes.
- les douleurs « dites » d’arthrose
- les douleurs d’épaules, de coudes, de poignets et des mains
- les douleurs de hanches, de genoux, de chevilles et de pieds
- les douleurs des muscles et des tendons, des « nerfs »
- les douleurs aux gestes répétitifs du travail
- les douleurs liées aux positions (debout, assis, couché, au volant, au jardin, au sport) tenues longtemps

Bref toutes les douleurs provenant du corps sauf celles des maladies

Sa particularité consiste en une «prise de contact fonctionnelle», un peu comme un tailleur prend des mesures pour un costume «sur mesure», qui permet au médecin dʼavoir une carte de «comment bouge habituellement» son patient.



En restaurant le schéma du «comment on bouge habituellement» par des manoeuvres spécifiques, les douleurs chroniques peuvent disparaître.

Pour entretenir cette guérison le Médecin Marsman donne des exercices simples à réaliser à domicile

La façon de voir Marsman permet donc, en plus, pour le patient, dʼapprendre quelque chose de lui même, qui va lui permettre de mieux fonctionner par la suite pour faire son travail, son sport ou ses loisirs.